• Lang-fr
  • Lang-en
  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest
  • Youtube

Emma Noël c'est...

Des Matières Premières de Qualité

Beurre de karité désodorisé biologique

Butyrospermum parkii butter

Le karité, Butyrospermum parkii, famille des Sapotacées (variété Vitellaria Pardoxa), provient d'arbres qui poussent à l'état sauvage sans traitement. Ils ont une durée de vie très longue et donnent des fruits à partir de la quinzième année. Les fruits sont charnus groupés en grappes de formes ovoïdes de couleur verte.

Ecocert

Bio Partenaire

bienfaits

  • Le karité offre de multiples utilisations (alimentaire, cosmétique, pharmaceutique, éclairage…). Outre sa richesse en acides gras insaturés, il est aussi composé de phytostérols, de vitamines et surtout d’insaponifiables (environ 5%). Anti-irritant, stimulant des couches supérieures de l’épiderme, le karité possède une excellente valeur protectrice. Sa teneur exceptionnelle en insaponifiables lui confère une action émolliente et anti-inflammatoire favorisant la pénétration des principes actifs comme les graisses insaturées et les vitamines présentes à l’état naturel. Le beurre de karité : -Très bon pour la peau, la nourrit et forme un film protecteur qui l'empêche de se déshydrater. -Convient spécialement aux peaux sèches et abîmées. Il protège la peau du froid et des intempéries. -Peut servir de baume à lèvres, il soulage les lèvres gercées et les fait briller. -Nourrit également les cheveux. On l'utilise en masque, en shampooing pour les cheveux secs et abîmés. Appliqué avant une baignade, il protège les cheveux du dessèchement. Le beurre de karité est solide à température ambiante. Il fond à une température proche de 30°C.

conseillé pour

  • Le karité convient au visage et au corps plus particulièrement pour les peaux sèches. Il est régénérant et adoucissant. Il entretien l'hydratation, la souplesse et l'élasticité de la peau.

Lire la suite

  • Les fruits frais et mûrs sont ramassés par les femmes au fur et à mesure de leur chute de l’arbre, entre mi-juin et mi-septembre. Les noix sont débarrassées de leur pulpe, lavées et préparées à l’eau bouillante pendant une heure et séchées au soleil. L’amande contenant le corps gras permettant d’obtenir le beurre est retirée. Les amandes sont concassées au pilon, grillées puis amenées au moulin pour la mouture : obtention d’une pate brunâtre puis étape de barattage : la pate est malaxée et brassée avec de l’eau pour donner une pate blanchâtre. Le beurre est laissé à décanter et filtré sur tissu. Il est ensuite décoloré, filtré, désodorisé, winterisé et conditionné.

Origine

  • Burkina Faso, Ghana

Vous retrouverez cet ingrédient dans :